Téléphone 03 81 39 72 55
Horaires d'ouverture Lundi au vendredi 8h - 19h
Adresse 4 rue des narcisses, 25300 Sainte-Colombe
Devis sous 48h

Les règles pour éviter les cambriolages

Vidéo surveillance à Pontarlier, Haut-Doubs

Les règles pour éviter les cambriolages

Sécuriser les accès

S’assurer que ses serrures sont fiables

Pour compliquer la tâche des voleurs, il faut opter pour une serrure multipoints, certifiée A2P. Impossible dès lors de faire céder la porte avec un simple pied de biche. Les prix sont extrêmement variables (de 150 euros à plus de 600 euros) et l’intervention d’un serrurier professionnel est recommandée, comme l’explique La Tribune de Genève.

Renforcer sa porte

Certains cambrioleurs n’hésitent pas à découper une porte pour éviter d’avoir à forcer une serrure. Vous pouvez dès lors investir dans une porte blindée, dont le coût moyen oscille entre 1 500 et 3 000 euros. Pour dépenser moins, vous pouvez également poser sur votre porte un blindage, un encadrement métallique ou encore des pommelles tridimensionnelles, c’est-à-dire renforcées, comme le détaille l’Observatoire de la sécurité, une association de serruriers.

Rendre vos fenêtres plus sûres

Vous pouvez installer des vitres anti-effraction, super résistantes aux chocs. Vous pouvez également renforcer vos volets. Les portes vitrées sont par ailleurs privilégiées par les malfaiteurs, comme le montre cette vidéo d’un fabricant : deux hommes mettent dix secondes à forcer une porte coulissante verrouillée. Là encore, opter pour des serrures multipoints peut s’avérer un investissement utile.

Sachez que tous ces dispositifs ne représentent pas une garantie contre les effractions. Leur objectif est de ralentir le travail du voleur, et de le rendre suffisamment compliqué et bruyant pour qu’il attire l’attention.

S’équiper d’une alarme

Faire fuir le cambrioleur

Plusieurs types de dispositifs peuvent ainsi être installés pour détecter les mouvements, les bris de vitre ou l’ouverture d’une porte. Plutôt que de déclencher une simple sirène, certains dispositifs permettent d’alerter immédiatement une entreprise de sécurité susceptible d’appeler la police, mais aussi d’enfumer un intrus, comme le montre ce reportage de France 2.

Flashez votre voleur

Moins onéreux que les alarmes, les détecteurs de présence peuvent être installés à l’extérieur d’une maison. Ces dispositifs, déclenchent des éclairages que n’apprécient jamais les voleurs, bien que la grande majorité des cambriolages se déroulent de jour.

Si vous équipez votre logement de ces dispositifs d’alerte, signalez-le clairement, pour décourager d’emblée un malfaiteur intéressé. Il est conseillé également de bluffer en affichant un panneau « Attention chien méchant », même si vous ne possédez pas de chien de garde, animal au demeurant sympathique, mais à l’efficacité limitée contre le cambriolage.

Dissimuler l’absence

Faites croire que votre logement est occupé

Selon le rapport de l’ONDRP, la plupart des cambriolages se déroulent en l’absence des occupants. Vous avez alors tout intérêt à faire croire que vous êtes là, car un cambrioleur guette les logements vacants. Certains voleurs insèrent une brindille dans une serrure, avant de revenir pour vérifier quelques jours plus tard que le bout de bois n’a pas bougé.

Obtenir la collaboration d’un voisin

En pénétrant chez vous, en ouvrant les volets pendant quelques heures et en relevant le courrier, il empêchera le cambrioleur de croire que la voie est libre. Dans certaines villes, les habitants se sont même organisés pour surveiller mutuellement leurs habitations.

Simulez votre présence avec des équipements

De nombreux appareils comme les postes radios ou les téléviseurs comportent des systèmes de mise en route programmée. Des prises programmables sont par ailleurs disponibles à la vente. Allumés pendant quelques heures dans la journée, ces dispositifs peuvent donner l’illusion d’une habitation occupée.

Prévenir les forces de l’ordre

Appuyez-vous sur les professionnels

Depuis 1974, policiers et gendarmes proposent l’opération « Tranquilité vacances », pendant la période des congés estivaux. Une simple inscription dans votre poste de police ou votre gendarmerie locale suffit. Votre logement est alors susceptible d’être inspecté, à n’importe quel moment par une patrouille, pendant votre absence. Depuis 2009, cette opération a été étendue à l’ensemble des périodes de congés scolaires. Et d’après la place Beauveau, pendant l’été 2010, seuls 1% des logements inscrits à cette opération ont été cambriolés.

Rester discrets

Sur les réseaux sociaux, ne claironnez pas que vous partez en vacances

La tentation est grande de faire baver ses collègues en indiquant sur Facebook, Twitter ou Vine que vous allez vous prélasser au soleil. Mais, rappelle Le Figaro, certains malfaiteurs scrutent assidument le web à la recherche d’occupants en vacances.

N’informez pas des inconnus de votre absence

La remarque paraît évidente mais il est fréquent de mettre au courant de son absence, un artisan ou une entreprise de gardiennage d’animaux, comme le relate Le Figaro.

Changez vos serrures

La consigne peut passer pour une incitation venue d’un serrurier qui pousse à la consommation. Mais faire changer les serrures d’un appartement dans lequel on vient d’emménager est à considérer. C’est d’ailleurs le premier conseil du ministère de l’Intérieur pour éviter les cambriolages.

Protéger les objets de valeur

Cachez intelligemment vos bijoux

Si vous n’avez pas réussi à empêcher un voleur de pénétrer chez vous, empêchez-le de repartir avec vos objets les plus précieux. Les bijoux sont statistiquement les biens les plus recherchés d’après le rapport de l’ONDRP. Mais un cambrioleur expérimenté a l’habitude des cachettes « insolites » : dans la chasse d’eau, au milieu des sous-vêtements ou derrière les produits ménagers. enterré sous une fausse plante.

Faites tatouer vos équipements pour dissuader les voleurs de les emporter

En faisant marquer votre téléviseur ou votre appareil photo, vous empêchez les voleurs de mettre la main dessus. Revendre des objets marqués peut en effet s’avérer trop risqué. Il s’agit de mettre en place une plaque d’identification indécollable, ou de tatouer un numéro avec un produit chimique indélébile.

Enfermez votre argent à double tour

Si vous possédez de l’argent liquide ou des Louis d’or, sachez que vos devises volées lors d’un cambriolage ne sont assurées, dans la plupart des contrats, que si elles étaient conservées dans un meuble fermé à clé ou dans un coffre-fort.

De façon générale, il est conseillé de se pencher minutieusement sur son contrat d’assurance. Car certaines compagnies imposent un certain niveau de précaution en matière de sécurité, avant d’accepter de faire marcher leurs assurances contre les cambriolages.